Sophie Calle s’installe dans les musées marseillais

Sophie Calle s’installe dans les musées marseillais

Sophie Calle s’installe dans les musées marseillais

Aviez-vous déjà envisagé les musées marseillais comme les éléments d’un jeu de piste ? C’est ce que propose Sophie Calle à travers son parcours « cinq ». Investir non pas un, mais cinq musées, voilà qui offre un beau terrain de jeu à cette artiste. Inviter le public à la suivre alors qu’elle était connue dans les années soixante-dix pour suivre des inconnus dans la rue, voilà qui ajoute un peu d’ironie à l’émotion et la poésie qui se dégagent de son œuvre.

Sophie Calle est l’une des plasticiennes françaises les plus célèbres à travers le monde. Elle a exposé dans de nombreux pays, du Japon au Chili, mais aussi dans des lieux artistiques prestigieux, comme MoMA (Museum of Modern Art) à New York. C’est pourtant une première pour elle : non seulement exposer en dehors de Paris, mais dans plusieurs lieux différents. « J’appelle les gens à regarder ce que je fais… Ce ne sont pas des filatures », affirme-t-elle malicieusement. Pas d’obligation dans ce parcours, pas de sens de la visite à suivre : chacun est libre de commencer et de finir là où il le souhaite.

Pour autant, chacun des cinq lieux aura sa propre installation, sur une thématique dédiée.

Choisissez vos musées à Marseille !

Au Muséum d’histoire naturelle, animaux empaillés et petites annonces glanées dans Le Chasseur français se répondent de façons insolite, drôle et surprenante.

Dans la chapelle de la Vieille Charité, l’artiste évoque sa mère disparue à travers un mausolée qu’elle lui dédie. Et si vous souhaitez l’entendre lire les journaux intimes de sa mère, alors prévoyez de rallonger votre séjour Marseille : cela ne vous prendra pas moins de quarante-deux heures !

Au Musée des arts décoratifs, de la faïence et de la mode, au château Borély, vous pourrez découvrir treize vidéos dans lesquels des habitants d’Istanbul découvrent la mer pour la première fois. Des films sans parole dans lesquels Sophie cale a capturé la première émotion de ceux qui, bien que vivant dans une ville entourée par la mer, ne l’avaient jamais vue.

Au Musée des Beaux-Arts, vous devrez soulever des rideaux brodés pour découvrir les vidéos dont la raison d’être est inscrite sur ce même rideau.

Enfin, au Musée Grobet-Labadié, elle a caché soixante objets qui ont marqué sa vie, de sa robe de mariée à un matelas brûlé… A vous de suivre ce circuit étonnant et de découvrir l’histoire de Sophie Calle à travers ses objets quotidiens. Et vous donner envie de la suivre dans la nouvelle aventure qu’elle aimerait vivre : le théâtre.

Infos pratiques : « Cinq » de Sophie Calle, au gré des musées de Marseille

Jusqu’au 22 avril, du mardi au dimanche de 10h à 18h.
Billet couplé pour les 5 musées : de 8 à 12 euros. Gratuit tous les premiers dimanches du mois.
« Histoires vraies » au Musée Grobet-Labadié, 140 boulevard Longchamp, 1er.
« Voir la mer » au Château Borély, 132 avenue Clot-Bey, 8e.
« Rachel, Monique » à la Chapelle de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 2e.
« Parce que » au Musée des Beaux-Arts, palais Longchamp, 4e.
« Le chasseur français, à l’espère et liberté surveillé »  au Muséum d’Histoire naturelle, palais Longchamp, 4e.

2019 : année de la gastronomie à Marseille

2019 : année de la gastronomie à Marseille

2019 : année de la gastronomie à Marseille

Marseille aime mettre de grands thèmes à l’honneur selon les années. En 2013 et 2018, c’était la culture qui avait décroché la palme, puis le sport en 2017.
Pour cette année 2109, ce sera une nouvelle fois une thématique alléchante : la gastronomie.

Marseille – Provence 2019, année de la gastronomie en Provence

Rien qu’avec son nom, l’événement est prometteur et met les papilles en ébullition. Preuve de l’ambition des organisateurs, le parrain, qui n’est autre que Gérald Passédat, le chef du restaurant « Le petit Nice » à Marseille, fort de trois étoiles au Michelin. Un appel à projet a été lancé jusqu’en octobre dernier pour soutenir des initiatives visant à mettre en avant l’ensemble des acteurs de la gastronomie dans les Bouches-du-Rhône et leur offrir un véritable tremplin, tout en assurant également une programmation variée et éclectique out au long de l’année. Sont déjà annoncés la « Nuit blanche de la gastronomie » et des repas jusqu’au petit-déjeuner, une célébration des treize desserts de Noël, un festival des cuisines méditerranéennes et un concours du plus « Grand aïoli du monde »

L’année MPG (Marseille Provence Gastronomie) 2019 : les produits régionaux à l’honneur

Les frites à base de panisse (une spécialité provençale à base de farine de pois chiche), la bouillabaisse (et toutes ses déclinaisons), les AOC (dont les dernières en date : le thym et la brousse du Rove), la cuisine de rue dans la cité phocéenne,… Sans oublier les influences grecques que l’on retrouve un peu partout dans la cuisine régionale !

Les produits phare de la région vont trouver une belle vitrine au gré des manifestations. Evénements culturels, festifs, artistiques et avant tout gourmands, il y en aura pour tous les goûts. De quoi se régaler pendant plusieurs jours, au gré des manifestations.
Spectacles, démonstrations, ateliers culinaires, marchés : Marseille et tout le territoire des Bouches-du-Rhône seront le théâtre de petits bonheurs culinaires et gustatifs.
Et parce que le gaspillage alimentaire est l’une des préoccupations actuelles incontournables et que la lutte de chacun contre ce fléau est indispensable pour préparer un beau futur pour nos enfants, l’année MPG 2019 a décidé de lui faire la part belle dans sa programmation. Parce que culture, fête et gastronomie ne sont pas incompatible avec conscience écologique, bien au contraire !
Belle année de la gastronomie à Marseille et belle année 2019 à tous !

La foire aux santons de Noël de Marseille

La foire aux santons de Noël de Marseille

La foire aux santons de Noël de Marseille : Un événement mondial

A l’approche de Noël, depuis de nombreuses années, Marseille se pare de ses plus beaux atours. Comme dans de nombreuses villes en France, le marché de Noël viendra s’installer, pour permettre à chacun de trouver des idées originales pour les cadeaux de Noël, avec sa foire aux santons de Noël. Artisanat local ou exotique, chacun repartira avec de quoi mettre sous le sapin. Depuis le 17 novembre dernier et jusqu’au 6 janvier 2019, plus de quatre-vingts chalets vous attendent sur le Vieux-Port, tout près de la grande roue, sur le quai de la Fraternité.

Foire aux santons de Noël à Marseille depuis 1803

Si le marché de Noël est devenu quelque peu banal, à Marseille comme ailleurs, la cité phocéenne abrite à l’approche des fêtes de fin d’année et du début de l’avent une foire bien plus typique : la foire aux santons de Noël. La crèche provençale et ses célèbres figurines en terre cuite (ses fameux santons) est l’une des traditions les plus ancrées de Noël. Et la foire aux santons de Marseille est la plus ancienne foire de France.

La foire aux santons de Noël de Marseille se tient chaque année depuis 1803 et est connue dans le monde entier. Cette 216e édition ne fera pas exception à la règle, offrant une telle diversité qu’il sera difficile à chacun de s’y retrouver parmi la multitude de couleurs et de personnages proposés. A chacun son petit truc pour se repérer… Si les touristes et les curieux déambulent au gré des vingt-six santonniers présents, les connaisseurs viennent, liste en main, retrouver le même artisan chaque année. Et prennent bien garde d’éviter les doublons.

L’atelier des santonniers sur la foire aux santons de Noël

Vous vous demandez comment sont fabriqués les santons ? Vous aimeriez connaître les techniques, les matières, le savoir-faire des santonniers ? Venez découvrir leur travail grâce à l’atelier des santonniers. Sur la place Charles de Gaulle, vous pourrez suivre la fabrication de ces figurines traditionnelles étape par étape. Avez-vous une idée du temps et de la minutie nécessaires pour fabriquer les santons ? Du modelage de l’argile à la décoration, en passant par le moulage, l’estampage et la cuisson, … Assistez à des démonstrations tous les week-ends jusqu’au 6 janvier et profiter du temps de Noël pour flâner dans Marseille.

Réussir les vacances à 7 ans

Réussir les vacances à 7 ans

Les vacances à l’âge de 7 ans

A l’âge de 7 ans, un enfant est encore un vrai bébé à prendre soin qu’il faut trouver des moyens pour bien le distraire avant les prochaines rentrées scolaires. Il est primordial de bien organiser les vacances de son enfant de 7 ans pour lui offrir des vacances de rêves. Voici la liste des choses à faire pour les vacances d’un enfant de 7 ans.

Le vacances à 7 ans : des moments en famille

Il est essentiel de passer des moments en famille pendant les vacances. Il est à noter que ce n’est pas une obligation de partir en vacances pour combler un enfant durant les vacances. La meilleure solution est de passer beaucoup de temps avec son enfant. Le jardinage, le bricolage, les sorties dans les parcs et les fêtes foraines, la liste peuvent être longs.

Les vacances chez les familles aussi font partie des moments familiaux. Des vacances chez les grands-parents seraient merveilleuses pour se faire chouchouter à fond. Mais les vacances chez les cousins et les cousines sont aussi les plus convoitées. On passe toute la journée en compagnie des adorables cousins. Ces moments en familles sont idéals pour tisser des liens solides.

Voyage en famille

Pour les parents qui ont la possibilité de partir en vacances avec leurs enfants, l’idyllique serait de voyager ensemble, même pour un petit bout de temps, dans un endroit paradisiaque. Les vacances sont des moments, comme les fêtes, à passer sans exception avec la famille. C’est l’instant où chacun profite de chaque membre contre les temps perdus dans les routines quotidiennes. La destination sous le soleil chauffant des plages ou sous les montagnes de neiges, on retrouve de la complicité et du partage. La joie se dessine sur les visages des parents et des enfants lors de ses séjours. Mais pour ceux qui n’ont pas cette possibilité, le mieux c’est d’envoyer les bambins en colonie de vacances 7 ans.

Séjour en camps de vacances

Pour garnir les vacances d’un enfant de 7 ans, pourquoi ne pas l’envoyer en colonie de vacances 7 ans ? Voilà bien une belle idée pour faire des vacances de son enfant une vraie expérience pour ce dernier. Dans cet endroit, l’enfant sort totalement de sa zone de confort, il est confronté à des situations qui lui sont nouvelles. Un autre univers pour un enfant certes, mais sécuritaire sous le regard des moniteurs professionnels.

L’épanouissement de l’enfant est bien évidemment au rendez-vous avec la diversité des choses qui l’attend là-bas. Les situations dans lesquelles ils seront placés leur pousseront à grandir : ils gagneront non seulement en maturité, mais également en responsabilité. Une colonie de vacances 7 ans propose un bon nombre d’activités à pratiquer incontestablement lors du séjour.

C’est le bon moment pour faire des découvertes en faisant des visites et des promenades. C’est également le moment de vivre des expériences inédites en participant à des activités insolites : les plongées sous-marines au soleil ou sous la glace à la neige. Sans oublier qu’il y a les jeux éducatifs et les jeux sportifs.

31° Festival des instants vidéos de Marseille

31 eme FESTIVAL LES INSTANTS VIDÉO Marseille

Les Instants Vidéo de Marseille fait son festival en novembre

La trentaine juste passée, le festival Les Instants Vidéo de Marseille s’ouvre pour sa 31e édition le 7 novembre prochain.

Cette année, le titre du festival international des instants vidéo de Marseille est prometteur : « Humains de tous les pays, caressez-vous ! »

Volontairement provocatrice, cette expression met en avant l’objectif de cette manifestation : des rencontres entre des artistes de renommée internationale et le public, comme souvent, mais également entre diverses disciplines se rapportant de près ou de loin aux arts vidéos, numériques et poétiques.

Il s’agit bien, comme chaque année, d’un titre et non d’un thème pour le festival. Chaque artiste est libre de s’en inspirer ou non. Tel le titre d’un recueil de poème, il rassemble derrière sa couverture une véritable constellation « poétronique », composée d’expositions, des projections, de performances, de rencontres, de concerts, de débats et d’ébats et d’un opéra en trois actes et trois jours.

Cet opéra révolutionnaire inédit sera donné du 9 au 11 novembre pour célébrer Mai 68 et les 2000 ans du poète Ovide : transformer le monde (révolution) et changer la vie (poésie).
Au total, ce ne sont pas moins de 244 œuvres (210 monobandes, 26 installations, 5 performances, un concert et un opéra) qui seront proposées à la Friche de La Belle Mai par 190 artistes venus de 46 pays.

Vidéo annonce du 31 festival des instants vidéo de Marseille

Le corps dans tous ses états

Deux expositions accueilleront les visiteurs du 9 novembre au 2 décembre.
« Il n’y a de péril absolu que pour qui s’abandonne », à la Tour Panorama, 3e étage.
Une quinzaine d’artistes nous inviterons à trouver une nouvelle posture, à nous déplacer pour trouver un nouveau point de vue qui ne nous aveugle pas. Ils nous interpelleront sur l’état dans lequel sont les corps des êtres humains en ces temps où une partie de l’humanité tolère que ses semblables venus d’ailleurs soient rejetés, parqués, abandonnés aux flots, indésirés… ?

« Le corps à perte de vue » à la salle des Machines
Quatre artistes nous proposent une réflexion sur le rapport entre l’homme et l’environnement, la nature. « L’absence de toute présence humaine dans un espace signifie-t-elle qu’il est vide, désertique ? »

De passage à Marseille pour quelques jours, quelques semaines ou quelques années, venez découvrir ce festival des Instants Vidéo de Marseille, véritable laboratoire où se côtoient artistes et œuvres de réputation internationale et travaux encore fragiles, en gestation, délicats.

Programme complet, horaires et modalités d’accès sur le site du festival: www.instantsvideo.com

Rencontres Films Femmes Méditerranée 2018

Rencontres films femmes méditerranée

Faites-vous une toile avec les Rencontres Films Femmes Méditerranée

Il semble bien que 2018 soit l’année des femmes ! Depuis l’explosion du phénomène #MeToo sur les réseaux sociaux, les femmes sont présentes partout et mises à l’honneur dès que l’on peut. Sauf à Marseille. A Marseille, on n’a pas attendu 2018 pour leur donner la place qui leur revient. Depuis 2006, les Rencontres Films Femmes Méditerranée offrent une belle vitrine aux talentueuses cinéastes méditerranéennes. Et la 13e édition de ce festival, qui se déroulera du 4 au 21 octobre prochains, ose la question que tout le monde se pose : « Mais qu’est-ce qu’elles veulent ? », comme le demandait déjà Coline Serreau dans son film éponyme en 1977. Avec en point d’orgue le week-end en présence de la talentueuse réalisatrice du cultissime « Trois hommes et un couffin » – tout juste adapté pour la première fois au théâtre avec Alex Vizorek, Bruno Sanchez et Ben, ndlr.

Les femmes de la Méditerranée sur tous les tons

Depuis leur création, les Rencontres Films Femmes Méditerranée mettent à l’honneur des réalisatrices des deux rives de la Méditerranée et permettent au plus grand nombre de découvrir leurs œuvres. Ce rendez-vous est absolument unique en Europe en raison de ses deux facettes : cinéma du sud et cinéma féminin. Un cinéma qui se veut exigeant et souvent dérangeant, mêlant brillamment la comédie, le drame et l’intime.

Des rendez-vous Marseille tout au long des rencontres

Un week-end marseillais ne saurait suffire pour profiter pleinement des Rencontres. Car si plus de quarante films seront projetés, conférences, exposition et animations s’annoncent également. Voici un aperçu des rendez-vous programmés tout au long de cette édition :

  • Le 4 octobre, vernissage de l’exposition photographique du prix IWPA (International Women Photographers Award), à la galerie de la boutique Agnès b. L’exposition sera visible jusqu’à la fin des rencontres.
  • Le 6 octobre : projection-débat au Mucem « Droit des femmes en Méditerranée : révolution, régression ? ».
  • Les 6 et 7 octobre, toujours au Mucem : « Années 70 – Cinéma des femmes. Mais qu’est-ce qu’elles veulent ? », en présence de Coline Serreau.
  • Le 8 octobre, rencontre autour de l’activisme sur Internet à 20h30 à la Fabulerie.
  • Le 12 octobre au Mucem, conférence « Méditerranée : genre, violence et dépassement »
  • Le 12 octobre à la Villa Méditerranée : « 13 en courts » proposera 13 courts-métrages en compétition, soumis notamment au prix du public grâce à son vote.
  • Des prix FFM seront remis le 13 octobre, lors de la soirée de clôture : le prix du documentaire France 24, décerné par l’équipe de l’émission ActuElles ; et 3 prix pour les courts métrages, prix du public, du jury et des lycéens.

Un cru 2018 qui s’annonce prometteur !

Les RFF en 5 chiffres :

45 films (dont 3 avant-premières, 2 premières françaises et 10 inédits)
25 invitées autour de Coline Serreau
24 pays représentés, de l’Algérie à la Turquie, en passant par Chypre ou la Roumanie
8 lieux de projection à Marseille, dont le Mucem
5 étapes en région, à Port-de-Bouc, Cucuron, Toulon, Hyères et La Ciotat

Le programme complet est disponible sur le site des Rencontres : https://www.films-femmes-med.org

Septembre en Mer à Marseille

Septembre en Mer à Marseille

Découvrez la Mer en Septembre à Marseille

L’été est fini. Et alors ? Il faudrait arrêter de penser à la plage, aux vagues, au beau temps ? Pas question ! A Marseille, la rentrée, c’est « septembre en mer ». Un mois entier tourné autour de l’univers maritime.
Du 1er au 30 septembre, il y en aura pour tous les goûts. Curieux, amoureux de la mer, sportifs, petits et grands, chacun trouvera de quoi s’amuser, s’émouvoir et aborder la rentrée du bon pied en faisant durer l’été. Plus de deux cents événements et manifestations lors de ce mois de septembre en Mer à Marseille vont vous permettre d’explorer l’environnement, la science, le patrimoine industriel et maritime et l’histoire.

Hôtel à Marseille à partir de 69€

Changer de point de vue sur La mer à Marseille en Septembre

Des lieux inaccessibles d’habitude vont vous ouvrir leurs portes. Profitez-en pour visiter le site de la Marine Nationale (mais attention, pensez à vous inscrire, pour des raisons évidentes de sécurité), découvrir la corniche de Marseille à bord d’un bateau qui vous mènera du Vieux Port à la Pointe Rouge ou encore le phare de Planier depuis le Frioul et le Vieux Port. Vous aimez naviguez, mis vous préférez vous intéresser à ce qui est sous la mer plutôt que sur les côtes ? Mais sous la mer, il faut encore y aller. Il faut être capable d’explorer. Il faut des hommes, des connaissances, du matériel, des compétences… Et si vous alliez jeter un œil à la Comex pendant ce mois de septembre en mer à Marseille ? A partir de 17 ans, allez visiter les caissons hyperbares du centre de test et l’hydrosphère.

Hôtel pas cher à Marseille

Apprendre à connaître la mer en Septembre

Pour les plus jeunes, direction la maison de la mer et son aquarioscope, pour tout apprendre sur les richesses du monde marin du littoral marseillais et méditerranéen et ses plus grandes menaces. Les plus petits pourront participer à des ateliers éducatifs tandis que les plus grands assisteront à une conférence sur la «biodiversité marine méditerranée»  et que tous pourront se trouver autour d’un quiz rigolo pour tester leurs connaissances. Et comme c’est bien de connaître la mer et son écosystème, mais que c’est encore mieux de protéger cette richesse, prenez un peu de temps pour participer au nettoyage des plages du Frioul ou de la base nautique de Corbière.

Mais encore : des initiations au kayak de mer, au wakeboard, à la voile, au paddle ou même à la pirogue polynésienne…Septembre en mer à Marseille ce sont des balades commentées, du cirque, des contes… Tout pour passer un mois de septembre en mer (lien : https://officedelamer.com/fr/septembre-en-mer et profiter de toutes les petites merveilles que peut offrir Marseille.

Aux portes de Marseille explorez les calanques

Visitez les calanques de Marseille

Explorez les calanques de Marseille !

Le mois d’août s’installe à Marseille comme dans le reste de la France. Touristes vacanciers chanceux et Marseillais ont tous la même envie : trouver un petit coin de paradis pour piquer une tête et se laisser dorer au soleil. C’est la période idéale pour faire un petit tour dans les calanques, à la recherche d’un lieu tranquille où profiter au mieux du rythme un peu ralenti de l’été.

Seul souci : quel endroit choisir ? Comment éviter la foule ? C’est qu’elles sont très prisées et depuis que le parc national des calanques a été créé, elles ont acquis une renommée mondiale. Ce parc terrestre et marin, insulaire mais aussi périmétropolitain : c’est le premier de ce genre en Europe .

Visitez les calanques (c)Pixabay
Visitez les calanques (c)Pixabay

A pied sur les chemins de randonnée, en bateau, ou même, pourquoi pas, sous l’eau en plongée sous marine à Marseille qui est le point de départ idéal pour partir à la découverte de ces superbes falaises qui se jettent à corps perdu dans les eaux turquoises de la Méditerranée. Et si le paysage et les îles des calanques sont d’une beauté à couper le souffle, les falaises abritent aussi des espèces d’oiseaux rares, qui viennent s’y reproduire : grand-duc, faucon pèlerin, ou encore aigles…

Partez visiter les calanques depuis le Vieux-Port

Depuis le Vieux-Port à Marseille, il vous suffit de prendre une navette et hop grâce à la proximité de notre hôtel à Marseille ! Par la route, vous voilà en plein cœur du Parc national des Calanques, dans l’archipel du Frioul ! Pensez aussi à prendre votre maillot de bain et aussi masque et tuba pour jeter un œil sur la surface. Et depuis les sentiers balisés des îles de Pomègues ou de Ratonneau, vous pourrez observer les criques en profitant d’une vue imprenable vue sur la rade de Marseille.

Et tant que vous y êtes, ne rentrez pas au port sans avoir visité le célèbre château d’If ! Si vous avez plutôt le pied marin et que vous aimez vous aventurer en dehors des sentiers balisés, empruntez plutôt une navette maritime : vers Cassis et La Ciotat, vous admirerez les côtes du parc national des calanques au milieu de la belle bleue.

Ne quittez pas Marseille sans avoir visité les calanques durant votre séjour dans la cité phocéenne !

Plan B au Mucem cet été à Marseille

Plan B au Mucem à Marseille cet été

Cet été à Marseille : plan B au Mucem

L’été c’est souvent la saison de l’extérieur. Mais à Marseille, où on vit dehors toute l’année, c’est le moment de profiter du plan B : les expositions du Mucem. Le Mucem ? Le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée. Ce bâtiment ouvert sur la mer et sur le large et son architecture insolite et spectaculaire abrite le premier grand musée national consacré à la Méditerranée. Que vous l’ayez déjà visité ou que vus prépariez votre première visite, le Mucem vous accueille tout l’été avec des expositions dédiées : c’est le plan B.

Réservez un hôtel à coté du Mucem à Marseille

Un mois d’août endiablé à Marseille : le plan B au Mucem

Du 1 août au 31 août 2018, le Plan B, c’est le Mucem à l’heure d’été.

Et cette année, le musée a musclé le temps fort estival : c’est un mois de réjouissances grand format à partager en famille ou entre amis sept jours sur sept. De la convivialité en réalité augmenté. C’est s’offrir en plein cœur de Marseille, quel que soit son âge, quelles soient ses envies, quels que soient ses goûts 496 heures de programmation décalée. C’est se préparer à aire des rencontres et des découvertes, rire, danser et chanter du J4 au fort Saint-Jean pour danser.


Grâce à plan B, le fort Saint Jean sera le lieu de soirées en plein air animées. Le mercredi, jour des enfants, se changera en jour de performances et de spectacle : banquet, danse, musique ou cirque… Le jeudi, jour des soirées étudiantes par excellence donnera le rythme de l’été avec des concerts et des DJ sets électro. Le vendredi, vous pourrez vous faire une toile à la belle étoile, avec du cinéma en plein air. Et enfin, les samedis vous transporteront dans des univers variés au travers des lectures surprenantes.

Rendez-vous pour la soirée d’ouverture le 1er août avec quatre heures de concert au rythme des nouveaux sons de la Méditerranée.

Et si depuis le fort Saint Jean, le Mucem vous permettait aussi de profiter d’un moment de détente et de plaisir autour d’un apéro sous le soleil méditerranéen ? Bien installé sur les remparts, laisser votre esprit divaguer et voguer au gré du clapotis de la grande bleue.

Bel été !

Fête de la musique en Juin à Marseille

Trouvez nos offres d'hôtel et réservez pour la fête de la musique à Marseille

Passez le mois de juin en musique à Marseille

Voici venir le mois de juin et la fête de la musique. A Marseille comme ailleurs, l’atmosphère est en train de changer, cela sent délicieusement le début de l’été.

37e édition de la Fête de la musique

Avec la fin du printemps et l’arrivée de la saison estivale, c’est aussi un événement incontournable qui pointe le bout de son nez : la fête de la musique ! Comme chaque année, ce 21 juin verra fleurir les groupes sur les trottoirs, aux terrasses des cafés ou sur la scène d’un bar. Et comme cette année, la fête de la musique tombe un jeudi, pourquoi ne pas en profiter pour prendre son vendredi et profiter d’un week-end prolongé à l’avant-goût d’été ? Et quel que soit votre style musical de prédilection, vous trouverez votre bonheur. Pour cette trente-septième édition de la fête de la musique, les artistes et les groupes vous attendront bien sûr dans les cafés-concerts de Marseille, mais aussi dans des endroits emblématiques de la ville, comme Montevideo, l’église de l’Estaque ou encore le Foyer de l’Opéra.

Sosh Freestyle Cup : sensations fortes et bonne musique

Et le mois de juin sera vraiment celui de la musique, puisque le 21 juin tombera exactement entre le 19 et le 24 juin, soit exactement pendant la Sosh Freestyle Cup, festival sport et musique qui mélange électro et house et sensations fortes. Vous pourrez vous essayer à de nombreux sports de plein air, de la chute libre à la pirogue polynésienne, en passant par le wind-surf, le E-bike et plusieurs autres disciplines. Il vous suffit de vous rendre à l’Escale Borély : les animations ont lieu toute la journée et se prolongent dans la soirée, et ce, totalement. C’est ouvert à tous et totalement gratuit.

Nos offres d’hôtel pour un week-end à Marseille

Summer Stadium Festival

Et le 30 juin, pour finir le mois en beauté, le Summer Stadium Festival retrouvera l’arène du Vélodrome pour la troisième édition consécutive. Offrez-vous une soirée d’anthologie pour trente euros. Au programme, pour faire danser et sauter près de 40 000 Marseillais, des grands de l’électro : Afrojack, Hugel, Don Diablo, Lost Frequencies ou encore Mozambo, les locaux de l’étape.

A Marseille, juin sera musical ou ne sera pas !