Rencontres Films Femmes Méditerranée 2018

Rencontres films femmes méditerranée

Faites-vous une toile avec les Rencontres Films Femmes Méditerranée

Il semble bien que 2018 soit l’année des femmes ! Depuis l’explosion du phénomène #MeToo sur les réseaux sociaux, les femmes sont présentes partout et mises à l’honneur dès que l’on peut. Sauf à Marseille. A Marseille, on n’a pas attendu 2018 pour leur donner la place qui leur revient. Depuis 2006, les Rencontres Films Femmes Méditerranée offrent une belle vitrine aux talentueuses cinéastes méditerranéennes. Et la 13e édition de ce festival, qui se déroulera du 4 au 21 octobre prochains, ose la question que tout le monde se pose : « Mais qu’est-ce qu’elles veulent ? », comme le demandait déjà Coline Serreau dans son film éponyme en 1977. Avec en point d’orgue le week-end en présence de la talentueuse réalisatrice du cultissime « Trois hommes et un couffin » – tout juste adapté pour la première fois au théâtre avec Alex Vizorek, Bruno Sanchez et Ben, ndlr.

Les femmes de la Méditerranée sur tous les tons

Depuis leur création, les Rencontres Films Femmes Méditerranée mettent à l’honneur des réalisatrices des deux rives de la Méditerranée et permettent au plus grand nombre de découvrir leurs œuvres. Ce rendez-vous est absolument unique en Europe en raison de ses deux facettes : cinéma du sud et cinéma féminin. Un cinéma qui se veut exigeant et souvent dérangeant, mêlant brillamment la comédie, le drame et l’intime.

Des rendez-vous Marseille tout au long des rencontres

Un week-end marseillais ne saurait suffire pour profiter pleinement des Rencontres. Car si plus de quarante films seront projetés, conférences, exposition et animations s’annoncent également. Voici un aperçu des rendez-vous programmés tout au long de cette édition :

  • Le 4 octobre, vernissage de l’exposition photographique du prix IWPA (International Women Photographers Award), à la galerie de la boutique Agnès b. L’exposition sera visible jusqu’à la fin des rencontres.
  • Le 6 octobre : projection-débat au Mucem « Droit des femmes en Méditerranée : révolution, régression ? ».
  • Les 6 et 7 octobre, toujours au Mucem : « Années 70 – Cinéma des femmes. Mais qu’est-ce qu’elles veulent ? », en présence de Coline Serreau.
  • Le 8 octobre, rencontre autour de l’activisme sur Internet à 20h30 à la Fabulerie.
  • Le 12 octobre au Mucem, conférence « Méditerranée : genre, violence et dépassement »
  • Le 12 octobre à la Villa Méditerranée : « 13 en courts » proposera 13 courts-métrages en compétition, soumis notamment au prix du public grâce à son vote.
  • Des prix FFM seront remis le 13 octobre, lors de la soirée de clôture : le prix du documentaire France 24, décerné par l’équipe de l’émission ActuElles ; et 3 prix pour les courts métrages, prix du public, du jury et des lycéens.

Un cru 2018 qui s’annonce prometteur !

Les RFF en 5 chiffres :

45 films (dont 3 avant-premières, 2 premières françaises et 10 inédits)
25 invitées autour de Coline Serreau
24 pays représentés, de l’Algérie à la Turquie, en passant par Chypre ou la Roumanie
8 lieux de projection à Marseille, dont le Mucem
5 étapes en région, à Port-de-Bouc, Cucuron, Toulon, Hyères et La Ciotat

Le programme complet est disponible sur le site des Rencontres : https://www.films-femmes-med.org

Septembre en Mer à Marseille

Septembre en Mer à Marseille

Découvrez la Mer en Septembre à Marseille

L’été est fini. Et alors ? Il faudrait arrêter de penser à la plage, aux vagues, au beau temps ? Pas question ! A Marseille, la rentrée, c’est « septembre en mer ». Un mois entier tourné autour de l’univers maritime.
Du 1er au 30 septembre, il y en aura pour tous les goûts. Curieux, amoureux de la mer, sportifs, petits et grands, chacun trouvera de quoi s’amuser, s’émouvoir et aborder la rentrée du bon pied en faisant durer l’été. Plus de deux cents événements et manifestations lors de ce mois de septembre en Mer à Marseille vont vous permettre d’explorer l’environnement, la science, le patrimoine industriel et maritime et l’histoire.

Hôtel à Marseille à partir de 69€

Changer de point de vue sur La mer à Marseille en Septembre

Des lieux inaccessibles d’habitude vont vous ouvrir leurs portes. Profitez-en pour visiter le site de la Marine Nationale (mais attention, pensez à vous inscrire, pour des raisons évidentes de sécurité), découvrir la corniche de Marseille à bord d’un bateau qui vous mènera du Vieux Port à la Pointe Rouge ou encore le phare de Planier depuis le Frioul et le Vieux Port. Vous aimez naviguez, mis vous préférez vous intéresser à ce qui est sous la mer plutôt que sur les côtes ? Mais sous la mer, il faut encore y aller. Il faut être capable d’explorer. Il faut des hommes, des connaissances, du matériel, des compétences… Et si vous alliez jeter un œil à la Comex pendant ce mois de septembre en mer à Marseille ? A partir de 17 ans, allez visiter les caissons hyperbares du centre de test et l’hydrosphère.

Hôtel pas cher à Marseille

Apprendre à connaître la mer en Septembre

Pour les plus jeunes, direction la maison de la mer et son aquarioscope, pour tout apprendre sur les richesses du monde marin du littoral marseillais et méditerranéen et ses plus grandes menaces. Les plus petits pourront participer à des ateliers éducatifs tandis que les plus grands assisteront à une conférence sur la «biodiversité marine méditerranée»  et que tous pourront se trouver autour d’un quiz rigolo pour tester leurs connaissances. Et comme c’est bien de connaître la mer et son écosystème, mais que c’est encore mieux de protéger cette richesse, prenez un peu de temps pour participer au nettoyage des plages du Frioul ou de la base nautique de Corbière.

Mais encore : des initiations au kayak de mer, au wakeboard, à la voile, au paddle ou même à la pirogue polynésienne…Septembre en mer à Marseille ce sont des balades commentées, du cirque, des contes… Tout pour passer un mois de septembre en mer (lien : https://officedelamer.com/fr/septembre-en-mer et profiter de toutes les petites merveilles que peut offrir Marseille.

Aux portes de Marseille explorez les calanques

Visitez les calanques de Marseille

Explorez les calanques de Marseille !

Le mois d’août s’installe à Marseille comme dans le reste de la France. Touristes vacanciers chanceux et Marseillais ont tous la même envie : trouver un petit coin de paradis pour piquer une tête et se laisser dorer au soleil. C’est la période idéale pour faire un petit tour dans les calanques, à la recherche d’un lieu tranquille où profiter au mieux du rythme un peu ralenti de l’été.

Seul souci : quel endroit choisir ? Comment éviter la foule ? C’est qu’elles sont très prisées et depuis que le parc national des calanques a été créé, elles ont acquis une renommée mondiale. Ce parc terrestre et marin, insulaire mais aussi périmétropolitain : c’est le premier de ce genre en Europe .

Visitez les calanques (c)Pixabay
Visitez les calanques (c)Pixabay

A pied sur les chemins de randonnée, en bateau, ou même, pourquoi pas, sous l’eau en plongée sous marine à Marseille qui est le point de départ idéal pour partir à la découverte de ces superbes falaises qui se jettent à corps perdu dans les eaux turquoises de la Méditerranée. Et si le paysage et les îles des calanques sont d’une beauté à couper le souffle, les falaises abritent aussi des espèces d’oiseaux rares, qui viennent s’y reproduire : grand-duc, faucon pèlerin, ou encore aigles…

Partez visiter les calanques depuis le Vieux-Port

Depuis le Vieux-Port à Marseille, il vous suffit de prendre une navette et hop grâce à la proximité de notre hôtel à Marseille ! Par la route, vous voilà en plein cœur du Parc national des Calanques, dans l’archipel du Frioul ! Pensez aussi à prendre votre maillot de bain et aussi masque et tuba pour jeter un œil sur la surface. Et depuis les sentiers balisés des îles de Pomègues ou de Ratonneau, vous pourrez observer les criques en profitant d’une vue imprenable vue sur la rade de Marseille.

Et tant que vous y êtes, ne rentrez pas au port sans avoir visité le célèbre château d’If ! Si vous avez plutôt le pied marin et que vous aimez vous aventurer en dehors des sentiers balisés, empruntez plutôt une navette maritime : vers Cassis et La Ciotat, vous admirerez les côtes du parc national des calanques au milieu de la belle bleue.

Ne quittez pas Marseille sans avoir visité les calanques durant votre séjour dans la cité phocéenne !

Plan B au Mucem cet été à Marseille

Plan B au Mucem à Marseille cet été

Cet été à Marseille : plan B au Mucem

L’été c’est souvent la saison de l’extérieur. Mais à Marseille, où on vit dehors toute l’année, c’est le moment de profiter du plan B : les expositions du Mucem. Le Mucem ? Le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée. Ce bâtiment ouvert sur la mer et sur le large et son architecture insolite et spectaculaire abrite le premier grand musée national consacré à la Méditerranée. Que vous l’ayez déjà visité ou que vus prépariez votre première visite, le Mucem vous accueille tout l’été avec des expositions dédiées : c’est le plan B.

Réservez un hôtel à coté du Mucem à Marseille

Un mois d’août endiablé à Marseille : le plan B au Mucem

Du 1 août au 31 août 2018, le Plan B, c’est le Mucem à l’heure d’été.

Et cette année, le musée a musclé le temps fort estival : c’est un mois de réjouissances grand format à partager en famille ou entre amis sept jours sur sept. De la convivialité en réalité augmenté. C’est s’offrir en plein cœur de Marseille, quel que soit son âge, quelles soient ses envies, quels que soient ses goûts 496 heures de programmation décalée. C’est se préparer à aire des rencontres et des découvertes, rire, danser et chanter du J4 au fort Saint-Jean pour danser.


Grâce à plan B, le fort Saint Jean sera le lieu de soirées en plein air animées. Le mercredi, jour des enfants, se changera en jour de performances et de spectacle : banquet, danse, musique ou cirque… Le jeudi, jour des soirées étudiantes par excellence donnera le rythme de l’été avec des concerts et des DJ sets électro. Le vendredi, vous pourrez vous faire une toile à la belle étoile, avec du cinéma en plein air. Et enfin, les samedis vous transporteront dans des univers variés au travers des lectures surprenantes.

Rendez-vous pour la soirée d’ouverture le 1er août avec quatre heures de concert au rythme des nouveaux sons de la Méditerranée.

Et si depuis le fort Saint Jean, le Mucem vous permettait aussi de profiter d’un moment de détente et de plaisir autour d’un apéro sous le soleil méditerranéen ? Bien installé sur les remparts, laisser votre esprit divaguer et voguer au gré du clapotis de la grande bleue.

Bel été !

Fête de la musique en Juin à Marseille

Trouvez nos offres d'hôtel et réservez pour la fête de la musique à Marseille

Passez le mois de juin en musique à Marseille

Voici venir le mois de juin et la fête de la musique. A Marseille comme ailleurs, l’atmosphère est en train de changer, cela sent délicieusement le début de l’été.

37e édition de la Fête de la musique

Avec la fin du printemps et l’arrivée de la saison estivale, c’est aussi un événement incontournable qui pointe le bout de son nez : la fête de la musique ! Comme chaque année, ce 21 juin verra fleurir les groupes sur les trottoirs, aux terrasses des cafés ou sur la scène d’un bar. Et comme cette année, la fête de la musique tombe un jeudi, pourquoi ne pas en profiter pour prendre son vendredi et profiter d’un week-end prolongé à l’avant-goût d’été ? Et quel que soit votre style musical de prédilection, vous trouverez votre bonheur. Pour cette trente-septième édition de la fête de la musique, les artistes et les groupes vous attendront bien sûr dans les cafés-concerts de Marseille, mais aussi dans des endroits emblématiques de la ville, comme Montevideo, l’église de l’Estaque ou encore le Foyer de l’Opéra.

Sosh Freestyle Cup : sensations fortes et bonne musique

Et le mois de juin sera vraiment celui de la musique, puisque le 21 juin tombera exactement entre le 19 et le 24 juin, soit exactement pendant la Sosh Freestyle Cup, festival sport et musique qui mélange électro et house et sensations fortes. Vous pourrez vous essayer à de nombreux sports de plein air, de la chute libre à la pirogue polynésienne, en passant par le wind-surf, le E-bike et plusieurs autres disciplines. Il vous suffit de vous rendre à l’Escale Borély : les animations ont lieu toute la journée et se prolongent dans la soirée, et ce, totalement. C’est ouvert à tous et totalement gratuit.

Nos offres d’hôtel pour un week-end à Marseille

Summer Stadium Festival

Et le 30 juin, pour finir le mois en beauté, le Summer Stadium Festival retrouvera l’arène du Vélodrome pour la troisième édition consécutive. Offrez-vous une soirée d’anthologie pour trente euros. Au programme, pour faire danser et sauter près de 40 000 Marseillais, des grands de l’électro : Afrojack, Hugel, Don Diablo, Lost Frequencies ou encore Mozambo, les locaux de l’étape.

A Marseille, juin sera musical ou ne sera pas !

Les Rolling-Stones au vélodrome de Marseille

Les Rolling-Stones au stade Vélodrome de Marseille

Les Rolling-Stones sont de retour au stade Vélodrome de Marseille

Marseille attendait le retour des Rolling Stones depuis 15 ans. La patience des fans marseillais est enfin récompensée : les légendes du rock joueront à guichets fermés le 26 juin 2018.

Une seule et unique date en France pour obtenir « Satisfaction » lors de cette tournée « No Filter » 2018. Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood n’avait pas remis un instrument dans le Vélodrome depuis 2003, et leur tournée Licks World Tour.

Les places, mises en vente le 16 mai dernier, se sont arrachées à la vitesse de la lumière. Des fans marseillais, bien entendu, mais également des inconditionnels venus de toute la France, de Belgique, de suisse et d’Italie, attendent cette date avec ferveur au vélodrome de Marseille.

Les hôtels de Marseille se préparent eux aussi à accueillir les fans des Stones pour la quatrième fois, après leurs concerts de 2003, 1990 et… 1966. Car si tous n’ont pas eu la chance de décrocher le Graal, à savoir leur billet pour le concert, beaucoup d’entre eux sont tout de même bien décidés à venir faire un tour à Marseille. Plusieurs soirées spéciales s’annoncent pour permettre au plus grand nombre de vivre la magie des Stones, même sans pouvoir assister au show.

Le Vélodrome de Marseille parmi les grands stades d’Europe

Les Rolling Stones reprennent donc leur grande tournée des stades de toute l’Europe, entamée en automne 2017. Au répertoire sont prévus les incontournables classiques du groupe, mais aussi quelques surprises et de nouvelles chansons. Cette tournée sera-t-elle la dernière de ces monstres sacrés, mais néanmoins papys, du rock ? Si l’entente dans le groupe est toujours aussi bonne, l’âge ne leur permet plus de jouer aussi souvent qu’avant et il a bien fallu espacer suffisamment les dates pour pouvoir assurer. Alors de là à prévoir une nouvelle tournée dans les années à venir… Ne présumons pas !

Et même si vous êtes plutôt Beatles et que vous ne comptiez pas profiter de votre passage à Marseille pour aller voir les Stones, pensez quand même à réserver votre chambre d’hôtel dès que possible : les réservations entre le 25 et les 30 juin partent à toute allure. Ce serait dommage de devoir annuler votre séjour méditerranéen !

Ouverture du centre commercial du Prado à Marseille

Centre commercial Prado Marseille

Ouverture du centre commercial du Prado : toujours plus de vie à Marseille

A partir de ce jeudi 29 mars, Marseille vous ouvre les portes d’un nouveau lieu de vie : le centre commercial du Prado.

Réservez un Hôtel près du Prado à Marseille

La ville continue sa métamorphose. A deux pas du Vélodrome, ce nouveau centre commercial offrira pas moins de 40 boutiques aux amoureux du shopping. Le tout dans un espace aéré et lumineux, conçu comme une rue piétonne de quatre étages, que l’on arpenterait au gré de ses envies. Avec son toit végétalisé et la superbe canopée qui le recouvre, le centre commercial du Prado offre à Marseille un équipement implanté au cœur de tout un quartier pensé et réalisé dans une démarche environnementale. Les curieux pourront ainsi se promener dans les jardins du centre commercial, pour s’offrir une petite pause en deux boutiques, et même participer à des ateliers organisés autour des ruches qui ne sont nichés en haut du bâtiment.

Le Prado : 23 00 m2 dédiés à la mode, la beauté, la santé, au jeu et à la maison

Parmi les enseignes, les adeptes de la mode seront ravis de savoir qu’ils y trouveront le lus grand magasin Zara de la région PACA. Et les incontournables Galeries Lafayette ne seront pas en reste, confortablement installée sur trois étages. Viennent bien entendu s’y ajouter joaillerie, décoration, parfumeries et restaurants (ouverts jusqu’à 21 heures).

Plus qu’un centre commercial, cet espace se veut un véritable lieu de vie et s’enorgueillit de son architecture incroyable, véritable petit bijou, imaginé par l’architecte Didier Rogeon.

Un lieu de vie marseillais incontournable et accessible

Au cœur du réseau de transports en commun et à proximité des plages du Prado, il est facilement accessible depuis votre hôtel. Les boutiques vous y accueilleront de 9h30 à 20h du lundi au samedi, et plusieurs ouvertures exceptionnelles sont déjà au programme, pour vous permettre de profiter des ponts et des week-ends prolongés qui s’annonce. Vous pourrez par exemple vous y rendre ce lundi 2 avril, lundi de Pâques, ou encore le 8, 10 et 21 mai.

Et même si ne vous ne comptez pas faire d’emplettes, vous serez séduits par la beauté du site. Le centre commercial du Prado deviendra à n’en pas douter un lieu de passage quasiment obligatoire lors de tout séjour à Marseille : il serait dommage de se priver d’admirer cette véritable œuvre d’art.

Dimanches de la Canebière 2018

Les dimanches de la canebière 2018

Les Dimanches de la Canebière 2018 : Marseille a le cœur qui bat

En 2018, Marseille offre à nouveau les dimanches de la Canebière aux Marseillais et aux visiteurs.

Réservez un hôtel près de la Canebière à Marseille

L’an dernier, la Canebière a fêté ses 90 ans. Pour marquer le coup et fêter dignement cet événement, la ville a décidé de remettre la Canebière à l’honneur et d’en faire « le cœur battant de la ville » Le dernier dimanche de chaque mois, de nombreuses manifestations culturelles, artistiques et festives sont offertes aux Marseillais.

Si le mois de janvier n’a pas été animé, Les dimanche de la Canebière sont de retour ce dimanche 25 février, pour le Nouvel An chinois. La première édition 2018, qui préfigure ce que seront les derniers dimanches de chaque mois tout au long de l’année.

Que trouve-t-on aux Dimanches de la Canebière ?

Avant tout, pouvoir se promener, redécouvrir la Canebière, le patrimoine architectural de la ville au gré de balades urbaines. Profiter en toute sérénité d’un centre-ville libéré de sa circulation routière. Goûter les produits du terroir en bas de la Canebière en sep promenant dans le marché de producteurs organisé à chaque édition par l’association « Marseille Centre ».

Venir assister à des concerts en plein air, concerts qui seront cette année agrémenté d’un événement de taille : un marché du vinyle, qui viendra s’ajouter au marché des livres et à son indéniable succès. Outre la musique et la lecture, plusieurs activités artistiques sont représentées, de la danse au théâtre en passant par le cinéma, et de nombreuses initiations sont proposées

Les nouvelles technologies et les arts numériques sont eux aussi de la partie, comme en 2017, faisant de ces dimanches de la Canebière un véritable « Fab Lab » urbain.
Pour la dixième édition de ces Dimanches de la Canebière, et première édition de 2018, les traditions et la culture chinoises seront mises à l’honneur ce 25 février. Avec un grand défilé du nouvel an chinois et « la danse du dragon et du lion » pour ponctuer cette journée d’un événement festif et haut en couleurs.

Et la suite de l’année s’annonce tout aussi prometteuse, avec la mise à l’honneur de la musique classique et contemporaine en mars et avril et un « Marché provençal de la culture » en mai. Quant à septembre, le Dimanche de la Canebière sera consacré au patrimoine et celui d’octobre à la gastronomie.

Préparez votre séjour à Marseille en fonction de vos envies !

Programme des Dimanches de la Canebière en ligne sur la page Facebook de la mairie du 1et et du 7e arrondissements de Marseille (https://www.facebook.com/mairie17/)

MP2018 Marseille « Quel Amour ! »

Marseille Quel Amour MP2018

MP2018 Marseille, « Quel Amour ! »

Cinq ans après le succès de l’édition 2013, Marseille lance MP 2018 (Marseille-Provence 2018). Le slogan est déjà prometteur : « Du 14 février au 1er septembre 2018, la culture vous déclare à nouveau sa flamme ! »
Le 14 févier 2018, pour la Saint Valentin, Marseille va donc offrir un beau cadeau aux amoureux de la culture. Sept mois de programmation culturelle déclinés autour du thème « Quel Amour ! » pour ce MP2018. Et une ouverture en forme de déclaration d’amour avec quatre jours de fête et un « Grand baiser » légendaire sur le Vieux Port à Marseille, le 14 février à 19h.

Réservez votre Hôtel à Marseille lors du MP2018

Cette déclaration d’amour à la culture, aux arts, aux théâtre et à toutes les structures qui la font vivre est bien entendu une déclaration d’amour à Marseille, mais aussi à toute la Provence. Des spectacles et des animations culturelles sont également prévus lors de ce MP2018 à Arles, Aubagne, Istres, Martigues, Miramas et Salon-de-Provence. Expositions, performances, festivals,… Plus de 15 structures culturelles et d’une centaines d’acteurs se sont rassemblés pour offrir à tous une saison éblouissante, qui ravisse petits et grands et amateurs de toutes les disciplines artistiques : musique, danse, théâtre, cirque, opéra, art contemporain… Chacun trouvera son bonheur.

Trouvez une offre d’hôtel pour la saint-valentin à Marseille

Le mot amour sera décliné au fil des mois :

A pour les fêtes d’ouverture du 14 au 18 février
M jusqu’au 20 avril, au gré de flâneries urbaines ou de balades sauvages
O dès le 21 avril, avec la scène hip-hop locale et du land-art
U à partir du 16 juin, pour un hommage à l’été où tous les festivals se mettront aux couleurs de « Quel Amour ! »
R qui garde son mystère pour un week-end de clôture hauts en couleurs et en surprises.

Rien que d’y penser, vous en rêvez ? Préparez votre séjour à Marseille ! Vous trouverez tous les événements détaillés sur le site dédié à MP2018 « Quel Amour ! » : www.mp2018.com.

Les Iles du Frioul – Le Château d’If

Les iles du Frioul à Marseille

L’Archipel Du Frioul, ses iles et son château d’iF

Grand d’environ 200 hectares, avec une côte d’une trentaine kilomètres, le point le plus haut de l’archipel du Frioul culmine à seulement 87 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Réservez un hôtel à Marseille pour visiter les iles du Frioul

Pour découvrir tous les trésors de la cité phocéenne, vous n’aurez d’autre choix que de prendre le large. Après votre traversée d’une demi-heure en partance du vieux port (Quai de la fraternité, 13001 Marseille), vous pourrez profiter du superbe cadre que vous offrent les îles d’If, de Ratonneau et de Pomègues, qui forment ensemble l’archipel du Frioul.

D’après des trouvailles archéologiques, d’ossements entre autres, la communauté scientifique suppose que ces îles étaient rattachées au continent. C’est peut-être la raison pour laquelle l’archipel du Frioul est semblable à un morceau de calanque à la dérive.

Château d'If au Frioul
Château d’If au Frioul

HISTOIRE DES ILES DU FRIOUL – LE CHATEAU D’IF

L’histoire de ces îles est intimement liée à celle de la ville. Elle commence avec l’arrivée des marins grecs qui fondèrent la cité Massalia (son nom grec), au VIème siècle avant J-C. Lors de l’invasion Romaine (49 av. J-C), c’est au large de ces îles que Jules César jettera l’ancre afin d’assiéger la cité.

Avant-poste de la ville, l’archipel du Frioul fut à de nombreuses reprises le théâtre des assauts des flottes françaises ou étrangères venues envahir Massalia. Les florentins parvinrent même à s’emparer de l’île de Pomègues à la fin du XVIème siècle.

Durant les épidémies de peste qui touchèrent très violement Marseille et ce, à plusieurs reprises, l’archipel du Frioul se transformait en zone de quarantaine. Les navires et leurs marchandises contaminés accostaient sur l’archipel se tenant ainsi à bonne distance du rivage, évitant que la peste ne fasse plus de ravages qu’elle n’en avait déjà fait.

C’est au XIXème siècle que furent rattachées par une digue, les deux îles de Pomègues et Ratonneau (qui constitue l’actuel port de l’île), et que fut construit l’hôpital Caroline. Il a été bâti pour accueillir et isoler les navires et leurs matelots arrivant sur Marseille et suspectés d’emmener avec eux des maladies, la fièvre jaune notamment. Ce bel édifice dont l’allure n’est pas sans rappeler les origines antiques de la cité a été définitivement fermé au milieu du XXème siècle. C’est aujourd’hui un agréable lieu de promenade ouvert à tous les visiteurs.

À la fin du XXème siècle, l’archipel du Frioul devient un bastion militaire. Les constructions militaires s’enchaînent et l’accès y est prohibé. Les îles deviennent propriétés de la défense nationale. Durant la seconde guerre mondiale, les îles sont réquisitionnées par l’armée allemande. De nombreux marseillais, contraints par le Service du Travail Obligatoire, participent à la construction de nouvelles installations ou à la fortification de celles déjà existantes.

En 1970, Marseille récupère ses droits sur l’archipel du Frioul qui devient le 111ème quartier de Marseille, rattaché au 7ème arrondissement. La ville y fait construire en 1974 un village, Port-Frioul et des habitations privées. Dès lors, il devient un lieu privilégié de tourisme, cher au cœur des marseillais, fort de sa riche histoire et de son environnement préservé.

Construit, envahi, repris, réquisitionné ; l’archipel est finalement, à l’image de notre belle ville, un lieu où se mêlent les influences, car comme elle ; il a été le lieu de nombreuses convoitises.

Plage et calanques du Frioul (c) TV
Plage et calanques du Frioul (c) plagesTV

ACTIVITÉS QUE VOUS POUVEZ TROUVER AU FRIOUL

Repère des pêcheurs, des plongeurs et des randonneurs, le Frioul est un lieu agréable où nature et histoire se mêlent. L’île offre à ses visiteurs deux plages de sable (St Estève et Morgiret). Cependant, si vous êtes prêts à troquer votre paire de sandales de tropéziennes, pour des baskets, vous trouverez en arpentant les côtes, de petites criques ou calanques qui demeurent intactes ; comme si l’homme n’y avait jamais posé le pied. Abritant certaines espèces animales et végétales endémiques de Provence, la préservation de l’archipel est sous l’autorité du parc national des calanques. Si vous êtes attentifs, vous apercevrez peut-être Entre les massifs de thym et de valériane, certaines espèces rares et protégées, d’oiseau ou de reptile notamment.

Puisque les chaussures de sport sont enfilées, pourquoi ne pas profiter des magnifiques panoramas et de la vision à 360°C qu’offre l’archipel par une petite randonnée. Une balade accessible à tous d’une demi-journée vous suffira pour faire le tour de l’île. Le printemps et l’automne restent les meilleures périodes pour profiter du soleil sans souffrir de la chaleur.

En saison, l’île offre également un large panel d’activités nautiques telles que la plongée, la location de bateaux, de canoës, etc. Si vous n’êtes pas matelots dans l’âme et bien soit ! Il existe d’autres façons ludiques et originales de découvrir l’île. Laissez-vous tentez par une visite de l’île en trottinette ou vélo électrique par exemple, ou bien encore une visite guidée en mer.

Vous aurez la possibilité de faire escale dans un restaurant de l’île, pour y déguster un poisson, frais, issu de la pêche locale. En parlant de poisson, sur l’île de Pomègues se trouve une ferme aquacole élevant des loups (bars), qui a été la première au monde à être reconnu ferme biologique. Vous pouvez aussi, quand le temps le permet, ce qui n’est pas rare à Marseille, emportez une glacière et partez en chasse du petit coin idéal pour vous installer et pique-niquer.

En résumé, que vous soyez sportifs, adeptes du farniente, amoureux de la nature et de la mer, ou si simplement vous voulez vous en mettre plein la vue ; vous venez de trouver un lieu par lequel faire un détour pendant vos prochaines vacances à Marseille.

MESURES DE PROTECTION

La nécessité de préserver l’île et son environnement oblige la ville à réglementer les comportements et attitudes à adopter sur l’île. Les chiens ne sont admis qu’en laisse, toute forme de camping est prohibée. Il est bien entendu strictement de faire un feu, car la végétation aride augmente le risque d’incendies. Toute activité pouvant nuire à la faune et à la flore est interdite comme la cueillette par exemple mais aussi le vélo hors des routes. Ce sont de petits gestes qui ne sont pas grand-chose si cela nous permet de préserver cette petite oasis.

Chateau d'IF Marseille (c) Marseille Tourisme
Chateau d’IF Marseille (c) Marseille Tourisme

LE CHÂTEAU D’IF : ENTRE HISTOIRE ET LÉGENDE

L’île d’If entre dans l’histoire au moment où Jules César y ancre sa flotte en prévision de l’invasion sur la cité antique de Massalia. En 1516, l’îlot rocheux accueille pour quelques semaines un rhinocéros ramené d’Inde que le roi Manuel Ier du Portugal veut offrir au Pape Léon X. L’animal alors inconnu en Europe attise la curiosité de tous les habitants qui s’empressèrent d’aller l’admirer. François Ier, fort de sa victoire à Marignan, visite l’île, attiré par l’écho de la présence du rhinocéros. Il s’attarde plus à vrai dire, sur le potentiel stratégique de l’île que sur son mystérieux habitant.

Suite à cette visite, il ordonne que soit construit sur l’île un port protégé et d’une imprenable forteresse. Sa construction débute en 1524, la dernière pierre est posée 7 ans après, en 1531. Cette forteresse que le roi la voulait imprenable. Exauçant son souhait, l’Histoire fit que jamais personne ne parvînt à la prendre.

Très rapidement, l’édifice fait fonction de prison d’État (dès 1580). Les protestants et républicains sont jetés en masse dans ses cachots. Au rez-de-chaussée, les prisonniers s’entassaient dans de petites cellules. Les déplorables conditions d’hygiène ne laissent que 9 mois d’espérance de vie aux prisonniers. En 1852, suite au coup d’État, plus de 300 détenus vont se serrer dans ces cellules insalubres. Ceci dit, aux prisonniers de marque, la forteresse offre des conditions de vie tout à fait décentes. Il était possible de louer au premier étage une « chambre passable ». Ces cellules réservées aux personnes les plus fortunées bénéficiaient d’une fenêtre, et même d’une cheminée.

Château d'IF dans les Iles du Frioul
Château d’IF dans les Iles du Frioul

Le prisonnier le plus célèbre de la période carcérale du bâtiment est sans aucun doute l’Abbé Faria, qu’Alexandre DUMAS immortalise dans le comte de Monte-Cristo. Parmi les nombreux personnages qui ont séjourné ou auraient séjourné dans cette prison, le Marquis de Sade, l’homme au masque de fer, Philippe de Lorraine (frère de Louis XIV), ou encore le chevalier Anselme.

Ce qui est certain, c’est que l’œuvre magistrale de DUMAS, traduite dans les langues du monde entier, a mis en lumière le château d’If et son histoire.

« Dantès franchit le seuil redoutable, et la porte se referma bruyamment derrière lui. Il respirait un autre air, un air méphitique et lourd: il était en prison. » Le Comte De Monte Cristo, Alexandre DUMAS, 1844.

Le château d’If accueillera ses derniers pensionnaires, des prisonniers alsaciens et lorrains de guerre civile en 1914.

Finalement, le château d’If est un site où Histoire et mythes s’entrelacent pour en faire aujourd’hui l’un des monuments les plus visités de Marseille. Classé monument historique depuis 1926, il attire aujourd’hui prêt de 100 000 visiteurs chaque année.

Le site propose des visites, libres ou accompagnées d’un guide et ce en plusieurs langues. Pour votre visite du château d’If comptez entre 1h et 1h30 de temps.

Port du Frioul, Marseille
Port du Frioul, Marseille

UNE JOURNÉE DÉTENTE SUR L’ARCHIPEL DU FRIOUL

[Prix TTC/par Personne]

Transport en navette maritime Aller/Retour 2 îles : 16,80€

Visite libre du château d’IF : 6,00€

Déjeuner Restaurant Le Frioulais : Loup bio du Frioul = 21,00€

Ecobalade (difficulté au choix) : 0,00€ (ou prix du livret-guide en vente à la gare maritime)

Pour un peu moins de 44 € vous pourrez donc profiter d’une journée de détente sur les îles du Frioul, vous cultiver, vous en mettre plein la vue et plein les papilles. Bien évidement vous pouvez prévoir une journée tout aussi inoubliable avec un moindres budget. Vous pouvez sans problème remplacer le restaurant par un pique-nique. Sachez que des tarifs réduits sont prévus pour les groupes et familles (4 personnes).

INFORMATIONS UTILES

https://www.frioul-if-express.com/

Tarifs

https://www.frioul-if-express.com/billetterie-en-ligne

Horaires des navettes maritimes

https://www.frioul-if-express.com/horaires

Château d’If : Informations, tarifs, horaires visites

http://www.chateau-if.fr/

VOUS AIMEREZ AUSSI

Le littoral méditerranéen abrite sur ses rivages de  nombreuses îles qui ont chacune leur typicité et dans lesquelles on retrouve pourtant ce même côté sauvage et préservé.

 Les splendides îles d’or

Le nom évocateur qui se compose des îles de Porquerolles, Port-Cros et l’île du Levant est assez révélateur du charme de ces îles. Au départ d’Hyères Les Palmiers,  ces îles et notamment celle de Porquerolles offrent une végétation assez haute pour y trouver un peu de fraîcheur même en cas de fortes chaleurs.

Les îles

Les îles Paul RICARD

Au départ du port de Bandol ou Sanary sur Mer, les îles de Bendor et des Embiez, sont un vrai petit coin de paradis. Tout est un hommage au célèbre entrepreneur qui a acheté ces îles dans le but d’en faire profiter le plus grand nombre. Sur l’île des Embiez, se trouve l’institut océanographique Paul Ricard, très instructif à propos des richesses sous-marines de la méditerranée.

http://www.lesilespaulricard.com/

Les îles de Lérins

http://www.cannes-destination.fr/visites-incontournables/iles-lerins-cannes

Dans les alpes maritimes, les îles de Sainte Marguerite et Saint Honorat, font la fierté des cannois. L’Histoire de Sainte Marguerite n’est pas sans rappeler celle du château d’If.

Toutes ces îles font partie intégrante de notre patrimoine et sont chacune liés à l’histoire du territoire dont elles dépendent, et de leurs personnages emblématiques.