Sophie Calle s’installe dans les musées marseillais

Sophie Calle s’installe dans les musées marseillais

Aviez-vous déjà envisagé les musées marseillais comme les éléments d’un jeu de piste ? C’est ce que propose Sophie Calle à travers son parcours « cinq ». Investir non pas un, mais cinq musées, voilà qui offre un beau terrain de jeu à cette artiste. Inviter le public à la suivre alors qu’elle était connue dans les années soixante-dix pour suivre des inconnus dans la rue, voilà qui ajoute un peu d’ironie à l’émotion et la poésie qui se dégagent de son œuvre.

Sophie Calle est l’une des plasticiennes françaises les plus célèbres à travers le monde. Elle a exposé dans de nombreux pays, du Japon au Chili, mais aussi dans des lieux artistiques prestigieux, comme MoMA (Museum of Modern Art) à New York. C’est pourtant une première pour elle : non seulement exposer en dehors de Paris, mais dans plusieurs lieux différents. « J’appelle les gens à regarder ce que je fais… Ce ne sont pas des filatures », affirme-t-elle malicieusement. Pas d’obligation dans ce parcours, pas de sens de la visite à suivre : chacun est libre de commencer et de finir là où il le souhaite.

Pour autant, chacun des cinq lieux aura sa propre installation, sur une thématique dédiée.

Choisissez vos musées à Marseille !

Au Muséum d’histoire naturelle, animaux empaillés et petites annonces glanées dans Le Chasseur français se répondent de façons insolite, drôle et surprenante.

Dans la chapelle de la Vieille Charité, l’artiste évoque sa mère disparue à travers un mausolée qu’elle lui dédie. Et si vous souhaitez l’entendre lire les journaux intimes de sa mère, alors prévoyez de rallonger votre séjour Marseille : cela ne vous prendra pas moins de quarante-deux heures !

Au Musée des arts décoratifs, de la faïence et de la mode, au château Borély, vous pourrez découvrir treize vidéos dans lesquels des habitants d’Istanbul découvrent la mer pour la première fois. Des films sans parole dans lesquels Sophie cale a capturé la première émotion de ceux qui, bien que vivant dans une ville entourée par la mer, ne l’avaient jamais vue.

Au Musée des Beaux-Arts, vous devrez soulever des rideaux brodés pour découvrir les vidéos dont la raison d’être est inscrite sur ce même rideau.

Enfin, au Musée Grobet-Labadié, elle a caché soixante objets qui ont marqué sa vie, de sa robe de mariée à un matelas brûlé… A vous de suivre ce circuit étonnant et de découvrir l’histoire de Sophie Calle à travers ses objets quotidiens. Et vous donner envie de la suivre dans la nouvelle aventure qu’elle aimerait vivre : le théâtre.

Infos pratiques : « Cinq » de Sophie Calle, au gré des musées de Marseille

Jusqu’au 22 avril, du mardi au dimanche de 10h à 18h.
Billet couplé pour les 5 musées : de 8 à 12 euros. Gratuit tous les premiers dimanches du mois.
« Histoires vraies » au Musée Grobet-Labadié, 140 boulevard Longchamp, 1er.
« Voir la mer » au Château Borély, 132 avenue Clot-Bey, 8e.
« Rachel, Monique » à la Chapelle de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 2e.
« Parce que » au Musée des Beaux-Arts, palais Longchamp, 4e.
« Le chasseur français, à l’espère et liberté surveillé »  au Muséum d’Histoire naturelle, palais Longchamp, 4e.

Résumé
Sophie Calle s’installe dans les musées marseillais
Nom de l'Article
Sophie Calle s’installe dans les musées marseillais
Description
Sophie Calle est une des plasticienne française. Elle a l'habitude d'exposer partout dans le monde. Elle pose ses oeuvres à Marseille et expose dans les musées marseillais pour son parcours "CINQ" : 5 musés.
Auteur
Nom de l'éditeur
Hôtel Edmond Rostand Marseille
Logo de l'éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.