Marseille est-elle sûre la nuit ?

 

Marseille est-elle sûre la nuit ?

Avant de me rendre à Marseille, j’ai entendu beaucoup de mauvaises rumeurs sur la ville, aussi bien des choses que les gens ont dites en personne que des choses que les gens ont écrites en ligne. Marseille a la réputation d’être une ville portuaire minable, ce qui représente beaucoup des qualités négatives de la France. Alors avant de partir Marseille est-elle sûre la nuit ?

Marseille est-elle sûre la nuit ?

Marseille est-elle sûre la nuit ?

Alors, Marseille est-elle sûre ? Oui, après avoir voyagé dans le monde entier, je peux vous assurer que Marseille est l’un des endroits les plus sûrs que je n’aie jamais visités. Elle est peut-être un peu plus dangereuse que la moyenne des villes d’Europe occidentale, mais quelqu’un qui n’a qu’une petite expérience des voyages devrait se sentir à l’aise à Marseille.

Je classerais Marseille sur une échelle de 3 ou 4 sur mon échelle de danger pour les voyageurs, selon la partie de la ville où vous vous trouvez. Selon différentes sources, le taux annuel de meurtres à Marseille pour 100 000 personnes est d’environ 2,7. Pour replacer ce chiffre dans son contexte, le taux moyen d’homicides sur l’ensemble du territoire français est de 1,35 pour 100 000, aux États-Unis, il est de 5,35 pour 100 000, et au Canada, il est de 1,68 pour 100 000.

Bien qu’il existe de nombreux crimes autres que l’homicide, le taux d’homicide pour 100 000 personnes est largement reconnu comme un bon indicateur de la criminalité en général. Et d’après mon expérience de voyage dans le monde entier, ce chiffre tend à être un excellent indicateur des niveaux globaux de criminalité violente dans une ville.

Si Marseille était un pays européen, elle serait à égalité avec l’Albanie (sur un total de 50 pays européens) pour le dixième taux d’homicide le plus élevé. Note : ce serait le pays le plus dangereux d’Europe occidentale, la plupart des pays se classant au-dessus de Marseille se trouvant en Europe de l’Est (par exemple, la Lituanie, l’Ukraine, l’Estonie).

Une chose qui rend Marseille différente des autres villes d’Europe occidentale (Paris par exemple) est que les parties les plus pauvres de la ville sont juste à côté du centre et les parties les plus riches de la ville. Cela peut donner à Marseille l’impression d’être plus dangereuse qu’elle ne l’est en réalité. Contrairement à beaucoup d’autres grandes villes, à Marseille, il est impossible de prétendre que la pauvreté n’existe pas. D’un autre côté, si vous visitez une ville où la séparation physique entre les riches et les pauvres est plus marquée, il est facile d’oublier que les ghettos sont même là.

Ainsi, si vous avez passé toute votre vie dans les pays les plus sûrs du monde (Norvège, Suisse, Pays-Bas, Corée du Sud, etc.), vous pourriez avoir des problèmes à Marseille. Mais, si vous êtes un voyageur expérimenté ou si vous avez grandi dans un pays un peu plus dangereux, vous devriez vous en sortir.

Si vous avez l’habitude de vous trouver dans des endroits extrêmement sûrs, Marseille serait une excellente ville pour acquérir de l’expérience dans des endroits un peu plus dangereux avant de partir vers des destinations potentiellement plus dangereuses comme la Colombie ou l’Amérique centrale.

J’ai une grande expérience des voyages dans certains pays en développement qui sont censés être très dangereux pour les étrangers. Consultez mon article sur la sécurité des voyageurs ici. Bien que Marseille ne soit certainement pas la même chose qu’un pays en développement, mes techniques et mon expérience m’ont permis de me sentir très à l’aise à Marseille.

Le château Borély à Marseille

Le château Borély à Marseille

Le château Borély à Marseille

Zones sûres à Marseille

Les zones suivantes sont assez sûres : Le Panier, la Place Castellane, le Cours Julien, le Parc Borély, le Prado, et les zones autours du Vieux Port. De nombreux quartiers résidentiels au sud du Vieux-Port sont également assez sûrs.

Zones dangereuses à Marseille

Les zones les plus dangereuses de Marseille sont les Quartiers Nords, le Grand Littoral Mall, Malpassé, Félix Pyat, Les Caillols et La Castellane. En général, les parties les plus dangereuses de la ville se trouvent au nord du Vieux-Port. Cherchez des signes de pauvreté, la bonne nouvelle est que vous ne finirez pas dans un ghetto par accident.

Marseille possède d’énormes complexes d’appartements dans toute la ville. Si certains de ces immeubles géants sont de grande taille, en général, les complexes d’appartements monstrueux sont caractéristiques des ghettos.

Accidents de voiture à Marseille

Je l’ai souligné dans d’autres articles, mais cela vaut la peine de le répéter. La chose de loin la plus dangereuse pour les voyageurs dans presque tous les pays sont les accidents de voiture. Que vous soyez piéton, à vélo, en voiture ou à moto, vous devez être prudent.

J’ai été surpris de découvrir que les conducteurs sont tenus de s’arrêter pour les piétons aux passages pour piétons et qu’ils respectent généralement le code de la route, contrairement à certains autres endroits que j’ai visités. Mais attention, les conducteurs à Marseille peuvent être un peu imprudents. Ne vous attendez jamais à ce que les gens s’arrêtent pour vous si vous ne les regardez pas dans les yeux.

Une chose que j’ai remarquée en traversant les rues de Marseille à un passage pour piétons, c’est que les conducteurs ne s’arrêteraient pas pour moi à moins que je n’indique très clairement mon intention de traverser la rue. Contrairement au Canada, où il suffit de se tenir à côté du passage à niveau pour que les gens s’arrêtent, à Marseille, il faut marcher quelques mètres sur la route, sinon les conducteurs vous dépasseront à toute vitesse.

Les pickpockets à Marseille

Les pickpockets à Marseille

Les pickpockets à Marseille

Comme la plupart des villes européennes, Marseille compte des tonnes de pickpockets. Si vous êtes originaire d’Amérique du Nord, une ville particulièrement sûre, n’oubliez pas de toujours faire attention à votre environnement, surtout dans les endroits très fréquentés. Si les endroits très fréquentés sont plus sûrs en termes de crimes violents, ils sont beaucoup plus dangereux en termes de pickpockets.

Un étranger sympathique, une personne qui vous rentre dedans, un enfant sans abri qui demande de l’argent peuvent sembler assez innocents à première vue… Mais ce ne sont souvent que des tentatives voilées de vous voler à la tire. Le gamin qui vous parle peut sembler mignon, mais son complice peut être en train de fouiller dans votre poche pendant que vous regardez ailleurs.

Marseille attire certaines des personnes les plus pauvres et les plus désespérées de toute l’Europe et de l’Afrique. Si la plupart des gens de la ville sont bons, ne soyez pas surpris si les pires vous identifient comme un étranger et décident de vous prendre pour cible.

La meilleure façon d’éviter les voleurs à la tire est de garder vos objets de valeur dans votre poche de devant. Si vous n’avez pas de poche avant, portez un sac de jour sur le devant de votre corps ou utilisez une autre technique anti-pickpocket comme une ceinture porte-billets. En outre, habillez-vous comme si vous y habitiez, essayez de ne pas ressembler à un touriste. Il y a beaucoup d’étrangers qui vivent à Marseille, donc même si vous n’avez pas l’air français, vous pourriez avoir l’air d’un résident.

Prenez toujours conscience de votre environnement immédiat. Je garde toujours une petite partie de ma conscience sur mon corps et sur les gens qui m’entourent quand je suis dans une ville comme Marseille.

Malgré sa réputation, il n’est pas évident pour moi qu’il y ait plus de pickpockets à Marseille que dans d’autres villes d’Europe occidentale. Je connais certainement plus de gens qui ont été volés à Paris et à Barcelone que de gens qui ont été volés à Marseille, cependant, cela pourrait s’expliquer simplement par le fait que je connais plus de gens qui ont été à Paris et à Barcelone. Cela étant dit, je ne pense pas que Marseille soit pire en termes de vols à la tire.

Se promener de nuit à Marseille

Marseille la Nuit

Marseille la Nuit

Vous devriez pouvoir vous promener la nuit dans la partie sud de la ville et dans tous les quartiers que j’ai énumérés dans la section précédente sur les quartiers sûrs de Marseille. Cependant, j’ai entendu parler d’une personne qui s’est fait agresser au Cours Julien à minuit, mais je ne pense pas que cela arrive très souvent.

D’une manière générale, votre capacité à vous promener la nuit à Marseille dépend de votre apparence intimidante, de votre taille et de votre sobriété. Si vous êtes ivre, défoncé ou si vous avez un mauvais pressentiment pour une raison quelconque, je vous conseille d’éviter de vous promener la nuit à Marseille. Mais si vous êtes sobre et que vous vous sentez en confiance, je pense que vous devriez vous en sortir, assurez-vous simplement de vous tenir dans les zones les plus sûres.

Se promener la nuit dans les Quartiers Nords ou près du Grand Littoral ou dans une autre zone dangereuse est une très mauvaise idée. Il y a beaucoup de drogués, de gangs et d’autres criminels dans ces zones. Si vous devez traverser ces zones la nuit, prenez un uber.

Utiliser le métro la nuit à Marseille

La plupart des lignes de métro ferment entre minuit et 1 heure du matin et rouvrent à 5 heures. Si vous voulez vous déplacer en ville au milieu de la nuit, vous devez donc soit marcher, soit utiliser uber, soit prendre un taxi. Il y a aussi des scooters Lime disséminés dans toute la ville, il suffit de télécharger l’application pour les activer.

Choses à faire à Marseille

Bien qu’elle ne soit certainement pas la destination touristique la plus populaire en France, il y a encore beaucoup de choses à faire à Marseille. Je n’ai jamais manqué de choses à faire en restant au centre ville.

Cliquez sur l’image ci-dessus pour une carte interactive

Randonnée au sommet de Notre Dame de la Garde

C’était de loin ce que je préférais faire à Marseille. En fait, je courais à l’église presque tous les jours pendant mon séjour en ville. Il y a plusieurs chemins différents pour y arriver, cela devrait vous prendre environ 30 minutes à pied depuis la place Castellane.

Une fois que vous êtes à la cathédrale, vous pouvez entrer à l’intérieur et / ou vous promener autour de la cathédrale et profiter de vues remarquables sur Marseille et la mer Méditerranée.

Visiter le Vieux Port

Créé à l’origine par des commerçants grecs en l’an 600 avant J.-C., le vieux port de Marseille était historiquement l’un des plus grands ports de toute l’Europe. J.-C., le vieux port de Marseille était historiquement l’un des plus grands ports de toute l’Europe. Il ressemble encore à un lieu ancien, le port est essentiellement piétonnier et il est entouré de bâtiments anciens.

Musée du Mucem à Marseille

Musée du Mucem à Marseille

Asseyez-vous dans l’un des cafés voisins et dégustez un expresso tout en regardant les gens vaquer à leurs occupations quotidiennes ou venez ici le soir pour voir les spectaculaires lumières de la ville.

Aller à un match de football au stade vélodrome

De nombreuses personnes à Marseille sont passionnées par l’équipe locale de football (soccer), l’Olympique de Marseille. En fait, il existe dans la ville un stade de 67 000 places appelé Orange Vélodrome. Pour voir l’horaire et réserver des billets, cliquez sur ce lien.

Profitez du Cours Julien

Un petit quartier proche du centre de la ville avec un certain nombre de restaurants et de bars populaires. Le Cours Julien est branché et souvent fréquenté par des foules plus jeunes.

Se promener dans le parc Borely

La plupart des grandes villes ont un grand parc où vous pouvez vous échapper de la ville. Il s’agit de Central Park à New York, de l’Englischer Garten à Munich ou du Parque Simon Bolivar à Bogota, le parc forestier du Mont-Boron à Nice. À Marseille, il y a beaucoup de parcs différents dans la ville, mais Borely est de loin le plus grand.

Parc Borely promenade tourisme Marseille

Parc Borely promenade tourisme Marseille

À l’origine, c’était une maison de campagne construite au XVIIe siècle. Le terrain a été construit et s’est développé au fil des siècles au fur et à mesure qu’il a changé de propriétaire. La propriété a finalement été acquise par la ville de Marseille et transformée en parc public.

Vous pouvez venir ici pour vous promener, regarder l’ancienne maison de maître, faire une course, faire de l’exercice sur l’un des terrains de jeux ou simplement vous détendre près du lac. Borely est très calme et vous aurez l’endroit pour vous seul si vous venez pendant les heures de travail.

Les gens parlent-ils anglais à Marseille ?

Je ne m’attendais pas à ce que beaucoup de gens à Marseille parlent anglais ou veuillent parler anglais. En fait, j’ai décidé de visiter la ville en partie pour pratiquer mon français, un de mes principaux objectifs de voyage est d’améliorer mes compétences dans les langues que je connais déjà partiellement.

J’ai constaté que les gens étaient très disposés à parler anglais. Une personne qui n’essaie pas de parler français peut recevoir des réactions plus grossières.

Merci d’avoir lu cet article. Si vous souhaitez voyager à Marseille, consultez les autres articles de ce site. J’ai également rédigé un guide du voyageur débutant à Marseille qui contient toutes les informations dont vous avez besoin pour commencer à visiter Marseille. Il est entièrement gratuit et vous n’avez pas à télécharger quoi que ce soit ni à me donner votre adresse électronique.

Nous publions des articles plusieurs fois par mois, alors n’oubliez pas de le consulter fréquemment pour en savoir plus.

 

Restons connectés

Réservez votre Hôtel à Marseille

Date d'arrivée
Nombre de nuits
Adultes Enfants Bébés
Code offre spéciale / Code tarif (optionnel)
Annuler
En cliquant sur le bouton réserver vous serez redirigé vers notre module de réservation 100% sécurisé pour choisir votre chambre et finaliser votre réservation

Pas de chambre disponible ? N'hésitez pas à consulter nos appartements.

Voir les appartements
8 Commentaires
  1. Eranil

    Bonjour,
    Dans votre passage sur les zones dangereuses à Marseille vous citez « les Caillols » (12ème arrdt) or vous vouliez sûrement dire « la Cayolle » (9ème arrdt)…

    Réponse
    • Mary

      Bonjour,
      Je cherchais justement comment faire corriger cette énorme erreur entre que je viens de lire entre « les Caillols » et « la Cayolle ». Merci pour votre commentaire rectificatif.

      Réponse
  2. Rohles

    Bonjour à tous j’avais beaucoup d’apriori sur cette ville jusqu’à ce que je parte faire une formation de 3mois dans cette ville et j’ai eu un vrai coup de cœur vraiment, il est vrai que j’ai été accompagné par un résident de Marseille sa a peut être fait la différence mais c’est une ville extraordinaire,après il y a comme partout des quartiers à éviter mais quand ont veut fréquenter ses quartiers c’est que l’on cherche quelque chose donc ???? Mais aller découvrir Marseille good trip !!! Mes amis

    Réponse
  3. Magali

    dans la rebrique « les zones dangereuses » c’est la cité LA Cayolle et non les caillols qui craint

    Réponse
    • TOM

      Superbe Ville comme Quartier luminy les Calanques Sugiton belvédère Cassis Parc Borely les Goudes Corniche Kennedy Ville Cosmopolite à respecter par tous un effort de propreté de chaque Marseillais donnerai un plus à cette belle Ville

      Réponse
  4. bellamine

    bonsoir
    je trouve que lorsque vous parlez de la dangerosité des quartiers nord vous exagerez car je me rend souvent à grand littoral et je n ai jamais rencontré de problèmes ou autre même mieux au marché aux puces également jamais eu de problème et pourtant je me suis rendue toute seule et je suis une femme. non il ne faut pas mettre tous les quartiers dand le même panier oui c est sur lorsque vous comparez les quartiers sud comme le prado la rue paradis ou la place castellane or in ny aucune comparaison car tous des derniers que je viens de citer sont tous sous telesurveillance 24/24 et beaucoup de patrouilles en civile et en tenues c est tres tres bien protégé alors que les quartiers nord a part les zones ou ilny a un trafic de stupéfiants ou la il y a des cameras de surveillance les autres zones restantes où se trouve la population pauvre aucune telesurveillence voila la vraie différence.

    Réponse
  5. stationsuvalesforever

    voilà des années que je ne vis plus à Marseille et avec les apparitions des caméras (la gentrification de certains quartiers aussi) c’est peut-être plus sûr depuis… et loin de vouloir valider la caricature que veulent nous vendre les médias sur cette ville et son insécurité/violence survendu (c’est une « grande ville »… et c’est grosso-modo la même chose dans toutes les « grandes villes » de France…voir, j’ai rencontré bien plus de problèmes dans les métros et rer de Paris que celui Marseillais qui pour moi est relativement safe). Mais je garde en mémoire nombreux cas d’agressions sexuelles (et pire tristement) sur mes amies (agressions/tentatives de coinçage dans un coin/suivit pour ma part… et en faisant 1m75 et un gabarit/démarche plus proche du joueur de foot américain que d’une top modèle) et ce que ce soit dans des quartiers supposés « surs » ou quand le soleil brillait encore…
    (Un cas de bagnole cramée pour un membre de ma famille dans une résidence fermée d’un quartier résidentiel « sûr »)
    J’ai en mémoire que le quartier de l’opéra n’était pas des plus sûr non plus, et même pour la faune marseillaise (proches et amies, femmes et hommes agressé.e.s, tirage de sac à la sauvage ou envoi des enfants en bande avec la surveillance des parents pas loin si tu as le malheur de vouloir défendre tes biens… en précisant que ces amies/proches étaient bien des locaux, avec le bagou et l’attitude propre à l’environnement, pas forcement des petites choses fragiles qui se recroquevillent en boule ou puant le bourge mais plus à rentrer dans le tas… habillés proprement oui, mais pas luxe pour autant)
    aussi, je ne dis pas de rester enfermer, mais de rester un tantiné (plus) prudent…idéalement pas seul.e la nuit (pas exagéré non plus, du moment qu’on respecte les conseils donnés dans ce billet … pas que je me baladais bien tard mais il ne m’ait arrivé que peu de bévues graves quand bien même la nuit était tombée et que j’étais encore dans les rues « sûres » de Marseille…quelques rares mauvaises aventures, en 15 ans de résidence…pas des plus graves et en m’en dépatouillant très bien pour ma part, à la fin)
    Un peu …ou beaucoup en dehors, il y a de très chouettes ballades à faire (sentier Marcel Pagnol, le Garlaban (ou vous pouvez toujours visiter la grotte du grosibou), les marchés aux santons en fin d’année (Aubagne/Gémenos… et le parc Gémenos durant les beaux temps), les calanques forcément… le château d’if pour une petite excursion en bateau (bien moins cher et mille fois plus rapide, la traversée du vieux port avec la navette), longer la méditerranée de la pointe d’endoume jusqu’au prado, voir plus loin… (le port des Goudes en quicky, il me semble me rappeler qu’il y avait un ou deux restau sympa, mais ça remonte à trop loin) … les événements de danses provençales (Aubagne)… je ne sais pas si ça se fait encore (vieux, vieux souvenir) mais la longue marche pastorale(? plus trot sûre de l’appellation) avant la messe de minuit en fin d’année qui avait son charme avec des figurants en costume (Aubagne)… petite halte rapide si vous voulez voir l’épicerie d’Eoures, « L’épicerie du Schpountz » d’un des films de Marcel Pagnol, etc… si vous en avez la possibilité, trouver la dernière station uvale à Marseille, pour un jus de raisin pressé, et un jus de fruit frais (vrai fruits mixés, pas de purées de fruits en pochon…du moins à l’époque) avant qu’elle ne disparaisse et toute une vieille « tradition » avec é.è … #pourleretourdesstationsuvalesetminiguinguettesdanslesrues #pourlareconquètedeFranceparlesstationsuvales)
    Après, comme je l’ai dit au début, voilà longtemps que je n’y vis plus (é.è) et la ville vie, change tout comme la société et ces comportements… par exemple, il ne faisait pas bon trainer sur la jetée la nuit là où le musée a été construit, maintenant le coin regorge de bobos en tout genre et semblent des plus accueillant (bruyant aussi)…ah! chouette petit jardin au alentours dans le fort de Saint-Jean

    désolée, désolée… je m’éloigne du clavier 😀

    Réponse
  6. stationsuvalesforever

    petite correction si vous publiez mon précédent post : pour les festivals de dances provençales, puis « marche pastorale » dont j’ai retrouvé le nom en retrouvant le bon quartier :  » Descente des bergers » donc, avant la messe de minuit, C’était Allauch, pas Aubagne… désolée, (très vieux tout ça :D)… festival de Saint Clair aussi, avec son cochon grillé, ses charcutailles et nougats (étals de vieux costumes provençaux/jupons etc… à l’époque)

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.